E-VISIONS milite pour la reconnaissance de ses métiers

C!Print - enseigne - signalétique - Le 27/12/2020

 

Le saviez-vous ? Les mots « enseigniste » et « signaléticien » ne figurent pas dans le dictionnaire. Pourtant couramment utilisés, ils ne sont pas reconnus officiellement. Un manque, que le syndicat E-VISIONS, en la personne de sa présidente Julia Boutoille-Nojac, veut combler, au nom d’une meilleure reconnaissance de ces métiers. Une lettre au Secrétaire Perpétuel de l’Académie française a été envoyée en ce sens.

 

 

 

 

 

 

 

Ces mots sont, en effet, couramment utilisés pour désigner les fabricants d’enseignes et de signalétique, notamment par les gens du métier eux-même, mais ne sont pas reconnus officiellement. Leur enregistrement dans le dictionnaire permettrait une meilleure connaissance et reconnaissance.