Impression 2D et 3D dialoguent sur C!Print, extraits

C!Print - Communication Outdoor & Enseigne - Décoration intérieure & Corporate - Digital Media & objets connectés - Display & Evénementiel - Image, couleur & Graphisme - Impression 3D & Communication en volume - Le textile grand format - Offset & Sérigraphie graphique - Packaging & étiquette - Personnalisation & Marquage - Retail & Agencement commercial - Le 23/06/2015

L’impression 3D est dans tous les titres de presse professionnels ou non : impression de pizzas, de prothèses, impression sur la lune… L’hystérie s’estompe peu à peu avec la réalité : l’adoption de l’impression 3D d’un point de vue grand public prendra plusieurs années, de 5 à 10 ans pour le cabinet d’études Gartner. Par contre, dans ce relatif apaisement, les applications professionnelles se dessinent et dynamisent le marché. Nous vous proposons un zoom sur 3 tendances.

 

LE DESIGN

Une des évolutions importantes de l’impression 3D se situe sur les matériaux imprimables. Une offre élargie (matières minérales, plastiques, métalliques, végétales…) qui éveille l’intérêt des créatifs et inspirent le design.

Les rencontres entre concepteurs et prestataires en impression se sont multipliées. La collaboration du Fabshop, exposant et partenaire de C!Print 2015, avec Ora Ito ou l’exposition au pavillon Arsenal ont montré l’appétit des designers d’objet, espace… pour ce nouvel outil. Des prestataires comme Sculptéo ou 3DonD, également exposant sur la troisième édition de C!Print, font l’intermédiaire entre les concepteurs et les fabricants. Un lien qui dynamise et structure le marché, les techniques inspirent de nouveaux designs et de nouvelles approches aux concepteurs et la demande des créatifs poussent à l’innovation au développement notamment de nouvelles matières.

Fabshop_Arsenal2_770Réalisations du Fabshop en 3D

En savoir plus sur le Fabshop

 

LE GRAND FORMAT

L’impression 3D est souvent associée à l’impression de figurine et de petits objets. Le grand format ne se montrait que pour l’événement (impression d’une maison par exemple). Depuis la fin de l’année 2014, on peut considérer que le grand format en matière d’impression 3D est une réelle tendance à prendre au sérieux.

La start-up Drawn, par exemple, s’est constituée autour de la rencontre entre un bras robotisé d’impression 3D Galatéa et un ingénieur Sylvain Charpiot. Drawn édite du mobilier et des objets de décoration.

Casier_drawn

Réalisations de Drawn en 3D

En savoir plus sur Drawn
 

LE RENOUVEAU DES EFFETS 3D

La fabrication additive et l’engouement autour de cette technique a permis de mettre sur le devant de la scène de nombreuses techniques 3D existantes. Ainsi l’impression en relief s’exposait sur le dernier 3D Print show avec le Project EIGER développé par Océ-Canon, exposant C!Print 2015.

Le Fabshop, partenaire de la troisième édition de C!Print, proposait aux visiteurs de C!Print 2015 de faire un tour d’horizon des possibilités offertes par la fabrication additive.

L’impression 3D est donc loin d’avoir révélé tout son potentiel et ses relations étroites avec l’impression 2D, un cheminement accompagné depuis plusieurs années déjà par le salon C!Print à travers des démonstrations et des workshops.