BIESSE et MASSIVIT : à fond les formes !

C!Print - 3D - Volume - Le 03/02/2021

Les deux champions de la fabrication en volume viennent de signer un partenariat stratégique pour développer conjointement des machines de fabrication hybride qui s’appuient sur les technologies de fabrication additive de Massivit 3D et celles soustractives de Biesse.

 

Massivit 3D Printing Technologies et le groupe Biesse ont annoncé, début novembre, avoir signé un partenariat technologique et commercial portant sur le développement conjoint d’une nouvelle ligne de produits permettant de proposer des solutions de fabrication hybride, capables de combiner les atouts de la technique dite additive, comme pour l’impression 3D, à ceux de la technique dite soustractive, que maîtrise parfaitement le groupe Biesse.

Fondé en 1969, le groupe italien Biesse (706 M€ de chiffre d’affaires en 2019) fait aujourd’hui partie des leaders mondiaux de son secteur et est spécialisé dans les technologies de façonnage du bois, du verre, de la pierre, du plastique et du métal.

Créée en 2013, l’entreprise israélienne Massivit 3D Printing Technologies a été précurseure dans le domaine de l’impression 3D grand format : ses machines sont aujourd’hui implantées dans le monde entier et produisent des éléments monumentaux pour les secteurs de la communication, de l’événementiel, de la signalétique, de la muséographie, de l’architecture ou encore du retail.

 

Le projet Open-I

 

L’accord entre Biesse Group et Massivit 3D est né dans le cadre du projet Open-I, un laboratoire d’innovation dynamique créé pour cultiver les liens entre Biesse et d’autres entreprises, universités, centres de recherche, accélérateurs et sociétés de capital-risque. « Ce partenariat nous permettra de nous développer sur de nouveaux marchés stratégiques grâce à la forte position de Biesse. Il annonce une nouvelle ère pour la fabrication en combinant le meilleur des technologies additives et soustractives afin de fournir des solutions rentables et rapides pour la production de pièces de grands volumes », a expliqué Erez Zimerman, PDG de Massivit 3D.

En 2019, le marché mondial de l’impression 3D a dépassé la barre symbolique des 10 milliards de dollars. Selon les données récoltées par les experts du cabinet américain SmartTech Analysis, il s’est établi à plus de 10,4 milliards de dollars, atteignant ainsi la barre symbolique du milliard à deux chiffres pour la première fois de son histoire. Un chiffre qui ne devrait que croître dans les années à venir, le rapport parlant de 53 milliards de dollars de revenus en 2029 (lire ici).